Architecture Géorgienne

24/07/2017

 

 

 

L’AGE D’OR

 

L’empreinte géorgienne constitue l’architecture la plus caractéristique de Dublin. Sous le règne de George II et George III d’Angleterre, Dublin est aux mains de la classe dirigeante anglo-protestante.

Elle devient la deuxième ville de l’Empire Britannique, après Londres. La ville se pare d’élégants monuments, de demeures aux intérieurs somptueux et de ravissants jardins. L’idée s’inspire de l’Antiquité classique, de la rigueur géométrique, de l’uniformité presque austère.

 

 

 

LA MAISON GÉORGIENNE

 

Elle s’organise sur plusieurs niveaux. Le sous-sol est réservé à la cuisine, au cellier et parfois à une pièce pour la gouvernante. On accède au rez-de-chaussée par un perron bordé de grilles de fer forgé. Le premier étage accueille une salle de réception imposante, salle à manger ou salon. Au deuxième étage, se trouvent les chambres des maîtres de maison, cabinet de toilette et boudoir. Au-dessus, la nurserie jouxte la chambre de la nanny. Les combles sous le toit abritent les domestiques.

 

 

 

LES PORTES MULTICOLORES

 

Les Irlandais utilisent beaucoup de couleurs vives pour décorer leurs maisons, leurs portes, les devantures de magasins.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Derniers articles
Please reload

Recherche par mots clés